Accès au contenu
Retour à l'accueil - Association de Sante Mentale du 13e arrondissement de Paris

Les unités René Diatkine

Les Unités René Diatkine (URD) fonctionnent de façon indépendante mais sont liées par un statut commun d’hôpital de jour dont la structure originale a été conçue par le Pr René Diatkine, psychiatre psychanalyste, dans l’esprit d’ouverture qui a marqué la psychiatrie de secteur des années 1950 et postérieures. Elles ont ouvert leurs portes en 1971 grâce au partenariat avec la Fondation Martine Lyon. Liées conventionnellement au Département Enfants et Adolescents de l’ASM 13 depuis sa création, elles y sont administrativement rattachées depuis janvier 2008.

A son rattachement à l’ASM 13 s’est associée une évolution dans l’offre et la conception des soins. Les URD s’adressent à un large public, de 2 à 15 ans, présentant des troubles graves de la personnalité ou du développement. Elles sont aujourd’hui constituées de trois unités, ayant chacune une équipe et un fonctionnement indépendants. Tout en bénéficiant d’un encadrement conséquent, le principe du soin est plus ouvert que celui d’un hôpital de jour classique et s’organise en demi-journées. Il peut donc en constituer une alternative. Pour rester pertinente, la prise en charge est toujours pluri-hebdomadaire mais ne s’accompagne pas forcément d’une réduction des temps scolaires. L’Unité de Soins Intensifs du Soir (USIS) est précisément conçue pour éviter une déscolarisation, même partielle, chaque fois que cela s’avère possible ; elle accueille donc les enfants essentiellement le soir après l’école. Lorsque l’enfant est d’âge Maternelle, ce critère peut être levé plus volontiers et l’accueil se faire en journée, comme à l’Unité de Soins Précoces (USP). Par ailleurs, les difficultés de certains enfants d’âge Primaire, justifient de les soulager de certains temps de scolarité pour bénéficier de soins, comme c’est le cas à l’Unité Benjamins (UB).
Les soins sont gratuits. Ils concernent en priorité les enfants du 13e arrondissement de Paris. Ils s’appuient sur une conception globale de la personne. En fonction de l’âge et des pathologies, la mise en œuvre de ce principe thérapeutique peut varier sensiblement d’une unité à l’autre. De même les moyens dans la qualification des personnels et dans les techniques de soins peuvent être différents.
Quelle que soit l’équipe, le personnel comprend toujours un médecin et un cadre responsables, des psychologues et une secrétaire. Selon les cas, s’y associent des psychopédagogues, éducateurs, orthophonistes, psychomotriciens, une assistante sociale. Le partenariat avec le Centre Alfred Binet permet que des prises en charge individuelles spécifiques s’ajoutent au soin institutionnel si besoin.

L’Unité de soins intensifs du soir (USIS)

Le principe thérapeutique de l’USIS est celui d’un soin global institutionnel poursuivant un objectif psychothérapeutique. Aussi la prise en charge se conçoit-elle comme nécessairement inscrite dans la durée, généralement sur plusieurs mois et années. Elle est aussi intensive, car pluri-hebdomadaire, mais ne soustrayant pas l’enfant de ses ancrages scolaires et familiaux. Elle concerne les enfants de 6 à 15 ans, l’admission se faisant toujours avant 10 ans.
Le projet thérapeutique de l’USIS s’adresse préférentiellement aux pathologies dites limite de l’enfance ou lorsque les troubles s’expriment plus spécifiquement dans le lien parent-enfant ou encore lorsque ces troubles sont difficilement isolables d’un contexte plus général, en particulier familial.
L’espace de l’institution est conçu dans l’esprit d’un environnement favorable pour l’évolution de l’enfant, concourant à une relance de sa capacité à jouer, à penser et à se subjectiver. Une réflexion d’équipe soutenue, portant sur l’intra et sur l’inter-psychique, comme sur la dynamique collective institutionnelle, contribue à ce qu’un tel processus de subjectivation s’engage chez chaque patient. Le projet de soin prend également en compte son groupe familial et environnemental afin de l’aider à se dégager des intrications pathogènes et des répétitions. Les relations avec les parents, comme avec les partenaires intervenant diversement auprès de l’enfant, s’y inscrivent donc pleinement.

L’Unité Benjamins

L’Unité Benjamin accueille des enfants exclusivement d’âge Primaire, présentant des troubles des apprentissages et du comportement, sur des temps scolaires. La prise en charge s’effectue par demi-journées, au maximum trois fois par semaine.
Les enfants sont accueillis dans des groupes thérapeutiques animés par des psychologues ou des éducateurs afin de les aider dans leurs difficultés, à travers le jeu et différents médias pédagogiques. Une réunion hebdomadaire permet la réflexion clinique et le suivi des enfants.

L’Unité de soins précoces

L’unité de soins précoces concerne des enfants de 2 à 6 ans présentant des troubles graves du développement et du langage. La prise en charge s’effectue cinq fois par semaine sur des demi-journées. En fonction des besoins de chaque enfant, elle associe diversement groupes thérapeutiques, orthophonie et soins sensori-moteurs.
Les enfants sont scolarisés à temps partiel à l’école maternelle avec laquelle une collaboration régulière est engagée, de même qu’avec les familles. Celles-ci sont reçues en consultation par le médecin et une psychologue en lien avec les équipes du centre Alfred Binet.
L’admission est possible à partir de 2 ans et demi et les soins se prolongent pendant toute la durée du cycle de l’école maternelle.

Haut de page

A voir aussi Les Unités René Diatkine

Les trois Unités René Diatkine (URD) fonctionnent de façon indépendante mais sont liées par un statut comun d’hôpital de jour exclusivement destiné à des accueils à temps partiels. Elles comprennent trois sous unités répondant chacune à des besoins spécifiques d’âge et de pathologies : l’Unité de Soins Intensifs du Soir (USIS), l’Unité de Soins Précoces (USP) et l’Unité Benjamins (UB). Les URD sont situées sur deux sites géographiques.