Accès au contenu
Retour à l'accueil - Association de Sante Mentale du 13e arrondissement de Paris
Accueil > Enseignement & Formation > Séminaires et groupes de travail > Epistémologie de la psychiatrie

Epistémologie de la psychiatrie Ref : CK7

La psychiatrie fait partout l’objet d’un effort d’objectivation. Son caractère complexe embarrasse à l’heure où le projet collectif serait, pour de nombreuses raisons dont il faudra faire la part, de la penser de manière standard.
Pourtant, c’est en respectant son hétérogénéité, en l’étudiant dans ses vérités médicale, sociologique, politique et éthique et leur articulation complexe et dynamique, que nous serons en mesure de dire quelque chose de juste du savoir du psychiatre.
Nous serons aidés dans cet effort épistémologique par des philosophes, des sociologues, des historiens et des psychiatres qui, tous, sont fondés à poser la question du lieu de la psychiatrie dans le monde des idées.
Ce séminaire donnera lieu à une séance mensuelle de deux heures pendant lesquelles la parole sera donnée à un intervenant qui engagera le débat par une communication de 45 minutes. Puis se tiendra une discussion modérée par les organisateurs qui resteront les mêmes toute l’année et auront la fonction de donner à chaque séance l’occasion d’alimenter le projet de manière cohérente.

Calendrier

Le 1er jeudi du mois de 18h30 à 20h30

  • Début le jeudi 1er octobre 2020
  • Jeudi 5 novembre 2020
  • Jeudi 3 décembre 2020
  • Jeudi 7 janvier 2021
  • Jeudi 4 février 2021
  • Jeudi 4 mars 2021
  • Jeudi 1er avril 2021
  • Jeudi 3 juin 2021

Organisateurs :

  • Xavier Bonnemaison
  • Clément Fromentin
  • Pierre Hum
  • Benjamin Weil
  • Paul-Loup Weil-Dubuc

Séance du jeudi 4 février 2021
Jean-Louis Feys viendra présenter son dernier livre :
« Le délire. Du symptôme psychiatrique aux discours lacaniens. » L’Harmattan , 2020.

Même si, dans un contexte clinique, il semble parfois facile de le reconnaître, le délire reste impossible à définir. Tenter de le définir à partir de notions telles que la réalité ou la vérité est une impasse et rien de spécifique ne le distingue d’autres pensées (superstitions, rêve, etc.).
Peut-être serait dès lors intéressant de changer de point de vue et de défendre que les repères cliniques du délire ou de la pathologie ne sont pas tant dans un énoncé qui ne correspondrait pas à une réalité mais plutôt dans l’énonciation. Ce n’est plus tant le contenu qui permet de définir la pathologie de la pensée mais bien la place que cette pensée prend et la manière dont elle s’exprime dans le discours. Toute pensée doit trouver son équilibre entre ordre et désordre, se confronter aux discours des autres pour garder ou réacquérir sa souplesse, sa mobilité et éviter qu’elle ne soit envahissante. Il ne s’agit plus dès lors de se limiter à les qualifier et de les distinguer en fonction des énoncés (délire paranoïaque, délire mégalomaniaque, délire érotomaniaque, pensées obsessionnelles ou mélancoliques, etc) mais de tenir une position permettant que ces pensées s’inscrivent dans un mouvement de pensée. Les discours lacaniens et leur « ronde » peuvent peut-être permettre de formaliser cette question de l’énonciation et de construire une approche clinique qui la prend en compte.

Parcours de JL Feys :

-  Ancien Médecin-Directeur au Centre psychiatrique Saint-Bernard à Manage, en Belgique de 2008 à2020.
-  Président de la Conférence les médecins-chefs de Bruxelles et de Wallonie pendant 6 ans
-  Expert au Groupe de Travail Permanent du CNEH
-  Membre du Comité scientifique de Frères de la Charité.
Principaux ouvrages :
- L’Anthropopsychiatrie de Jacques Schotte aux éditions Hermann en 2009
- Quel système pour quelle psychiatrie ?, Coll. Souffrance et théorie, PUF 2014.
- Le délire. Du symptôme psychiatrique aux discours lacaniens, L’Harmattan , 2020.

Ouvrages collectifs :
- Penser la complexité. Quelle épistémologie pour la psychiatrie de demain dans le livre de GUILLEN A. Essais d’épistémologie pour la psychiatrie de demain, Ed. Erès, 2017.
- « Jacques Schotte » dans Les grandes figures de la psychopathologie existentielle. Sous la direction de Jacques Quintin et Christian Thiboutot, Liber, Montréal, 2020.

Articles récents :
-Quel système pour quelle classification ? De Linné à Schotte en passant par le DSM et Szondi » in L’Evolution Psychiatrique 79(2014)
- Le lieu de l’esprit chez Freud, Schotte et Lacan in "L’information psychiatrique", Ed. John Libbey Eurotext, 2016/9 (Volume 92)
- Les fondements constructivistes de l’antipsychiatrie, dans L’Information psychiatrique, 2017, Volume 93, Numero 6.
- De la non-existence des « structures psychiques » en psychanalyse, dans L’information psychiatrique 2017/8 (Volume 93)
- La psychologie discursive et les discours lacaniens, in L’Evolution psychiatrique, 2019 ; 84(4)
- Transidentité et délire , in L’Information psychiatrique 2020 ; 96 (8-9) : 667-74

Séminaire organisé par l’Association de Santé Mentale 13, en partenariat avec L’Évolution Psychiatrique, l’Espace éthique de la région Ile-de-France et l’équipe "Recherches en éthique et épistémologie" (CESPU1018/Inserm/Paris-Saclay) et coordonné par Xavier Bonnemaison, Clément Fromentin, Benjamin Weil et Paul-Loup Weil-Dubuc.

MODALITES D’INSCRIPTION

Lieu :

ASM13 - PSY 13
1er étage - 76 av. Edison
75013 Paris

En images, l’intervention du Dr Luc Faucher (1er oct. 2020)
La débrouille en psychiatrie

Le Dr Vassilis Kapsambelis (3 décembre. 2020)
La désorganisation

Les Drs Benjamin Weil et Xavier Bonnemaison (10 décembre 2020)
Synthèse



Inscriptions aux séminaires

PSY13 ne gère pas les inscriptions des autres institutions (se référer aux informations sur la page de chaque séminaire)

MODALITES ET TARIFS